L’écologie d’aujourd’hui est-elle respectueuse de l’environnement ?

Voici une petite histoire pour essayer de répondre à cette question… Après, on se questionnera sur les nouveaux mouvements écologiquese.

 » Écologistes toute une réflexion!!!

A la caisse d’un super marché une vieille femme choisit un sac en plastique pour ranger ses achats. La caissière lui a alors reproché de ne pas se mettre à « l’écologie » et lui dit:

- Votre génération ne comprend tout simplement pas le mouvement écologique. Seuls les jeunes vont payer pour la vieille génération qui a gaspillé toutes les ressources!  »

La vieille femme s’est excusée auprès de la caissière et a expliqué:  » Je suis désolée, nous n’avions pas de mouvement écologique dans mon temps. »

 Alors qu’elle quittait le magasin, la mine déconfite, la caissière en rajouta:

- Ce sont des gens comme vous qui ont ruiné toutes les ressources à notre dépens. C’est vrai, vous ne considériez absolument pas la protection de l’environnement dans votre temps!  »

La vieille dame admît qu’à l’époque, on retournait les bouteilles de lait, les bouteilles de Coke et de bière au magasin. Le magasin les renvoyait à l’usine pour être lavées, stérilisées et remplies à nouveau; on utilisait les mêmes bouteilles à plusieurs reprises. À cette époque, les bouteilles étaient réellement recyclées, mais on ne connaissait pas le mouvement écologique.

De mon temps, on montait l’escalier à pied: on n’avait pas d’escaliers roulants dans tous les magasins ou dans les bureaux. On marchait jusqu’à l’épicerie du coin aussi. On ne prenait pas sa voiture à chaque fois qu’il fallait se déplacer de deux rues. Mais, c’est vrai, on ne connaissait pas le mouvement écologique.

À l’époque, on lavait les couches de bébé; on ne connaissait pas les couches jetables. On faisait sécher les vêtements dehors sur une corde à linge; pas dans un machine avalant 3000watts à l’heure. On utilisait l’énergie éolienne et solaire pour vraiment sécher les vêtements.

À l’époque, on recyclait systématiquement les vêtements qui passaient d’un frère ou d’une soeur à l’autre. C’est vrai ! on ne connaissait pas le mouvement écologique.

À l’époque, on n’avait qu’une TV ou une radio dans la maison; pas une télé dans chaque chambre. Et la télévision avait un petit écran de la taille d’une boîte de pizza, pas un écran de la taille de l’État du Texas.

 Dans la cuisine, on s’activait pour fouetter les préparations culinaires et pour préparer les repas; on ne disposait pas de tous ces gadgets électriques spécialisés pour tout préparer sans efforts et qui bouffent des watts autant qu’EDF en produit.

 Quand on emballait des éléments fragiles à envoyer par la poste, on utilisait comme rembourrage du papier journal ou de la ouate, dans des boites ayant déjà servies, pas des bulles en mousse de polystyrène ou en plastique.

À l’époque, on utilisait l’huile de coude pour tondre le gazon; on n’avait pas de tondeuses à essence auto-propulsées ou auto portées.

À l’époque, on travaillait physiquement; on n’avait pas besoin d’aller dans un club de gym pour courir sur des tapis roulants qui fonctionnent à l’électricité. Mais, vous avez raison: on ne connaissait pas le mouvement écologique.

À l’époque, on buvait de l’eau à la fontaine quand on avait soif; on n’utilisait pas de tasses ou de bouteilles en plastique à jeter à chaque fois qu’on voulait prendre de l’eau.

On remplissait les stylos plumes dans une bouteille d’encre au lieu d’acheter un nouveau stylo; on remplaçait les lames de rasoir au lieu de jeter le rasoir après chaque rasage. Mais, c’est vrai, on ne connaissait pas le mouvement écologique.

À l’époque, les gens prenaient le bus, le métro et les enfants prenaient leur vélo pour se rendre à l’école au lieu d’utiliser la voiture familiale et maman comme un service de taxi de 24 heures sur 24.

À l’époque, les enfants gardaient le même cartable durant plusieurs années, les cahiers continuaient d’une année sur l’autre, les crayons de couleurs, gommes, taille crayon et autres accessoires duraient tant qu’ils pouvaient, pas un cartable tous les ans et des cahiers jeter fin juin, de nouveaux crayons et gommes avec un nouveau slogan à chaque rentrée. Mais, c’est vrai, on ne connaissait pas le mouvement écologique.

On avait une prise de courant par pièce, pas une bande multi-prises pour alimenter toute la panoplie des accessoires électriques indispensables aux jeunes d’aujourd’hui. »

ALORS VIENS PAS ME FAIRE CHIER AVEC TON MOUVEMENT ÉCOLOGIQUE

La vieille dame avait raison : à son époque, on ne connaissait pas le mouvement écologique, mais on vivait chaque jour de la vie dans le respect de l’environnement.



Bouche cousue pour les Assos…

Le P’tit Sarko avait prévenu… Il n’aime pas les écolos et veut les faire taire… Eux qui mettent tellement d’entrain à empêcher les constructions d’usine polluante ou à tirer le signal d’alarme (depuis fort [trop] longtemps) sur les algues vertes qui se propagent grâce aux chers produits sains et non nuisibles de nos agriculteurs.

Durant ce mois de Juillet, les modalités d’application au niveau national de la condition prévue au premier point de l’article R.141-21 du code de l’environnement, concernant les associations et fondations souhaitant participer au débat sur l’environnement dans le cadre de certaines instances ont été changées et publiées au Journal Officiel (J.O).

Désormais, une association, pour être agréée par l’Etat, donc reconnue et pouvant mener des actions, notamment devant la justice pour combattre de riches et forts industriels qui inondent de cadeaux nos dirigeants, devra compter au minimum 2000 adhérents… Et pourquoi pas 200.000 tant qu’on y est ???

Cela va permettre d’en faire taire de nombreuses, tout en économisant quelques subventions, déjà bien maigres !

Alors, pour combattre cette nouvelle oppression, faire passer le message, engagez-vous, et, les associations, baisser vos cotisations pour vous ouvrir au plus grand nombre !

Source: RUE89: http://www.rue89.com/corinne-lepage/2011/07/19/les-assos-pour-lenvironnement-se-font-entuber-en-douce-214879



Lave-vaisselle ou vaisselle à la main ?

Petite question au passage… Qu’est-ce qui est le plus économique: le lave-vaisselle ou la vaisselle à la main ?

Beaucoup s’accordent pour dire que le lave-vaisselle est beaucoup plus économique et écologique… à en croire les étiquettes.

Oui, mais qui attribue ces étiquettes énergétiques ? Et bien, les fabriquants eux-mêmes, sans contrôle et avec juste un cahier des charges qu’ils sont censés avoir suivi !

Ainsi, pour les lave-vaisselles, seuls les produits classés A peuvent être vendus… Et ils le sont donc tous. Mais ce classement n’est évalué que sur un seul programme, le programme ECO, qui est en fait très peu utilisé.

Dès que l’on utilise un autre programme, si le classement devait s’effectuer, on rentre rapidement au classement E ou F… pas vraiment écolo et économe ! Il faut donc bien regarder les notices, et tester chez soi, car les consommations en eau (indiquées sur ces notices) sont parfois truquées de plus de 40% comme l’ont démontré « Que Choisir » ou l’émission « Capital » sur M6.

Rien ne vaut donc une vaisselle à la main, bien gérer et avec un réducteur de débit !

Mais le problème des étiquettes est valable également pour tous les autres produits électroménagers… Rien ne garanti que les producteurs ne mentent pas sur leur produit et leur évaluation, d’autant qu’ils ont un droit d’erreur de 15% !

Avant tout achat, mieux vaut donc bien se renseigner auprès de service de consommateurs et sélectionner en conséquence!

110f18189523p7iacua4mqehluafaxvrqznopcc6szm7.jpg



Et l’Italie aussi…

Après l’Allemagne, qui a décidé, par son gouvernement, de sortir complètement du nucléaire et de démanteler petit à petit ses quelques centrales nucléaires, c’est au tour aujourd’hui de l’Italie de voter contre le nucléaire, à 95 %, lors d’un référendum sur le sujet. Le peuple s’est exprimé à l’encontre des idées de son gouvernement…

Une nouvelle victoire pour les anti-nucléaires dont je fais parti, mais une petite victoire tout de même. Quand est-ce que la France prendra une mesure similaire… Ou proposera du moins un référendum sur le sujet… Au moins pour être fixé ?



12

Croire au changement pour .... |
librealgerie |
Libre Pensee |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | labari
| cnno
| mohamedoueldlfadal